Dix enjeux pour réinventer demain

Cliquez sur le thème qui vous intéresse pour le découvrir. Bonne lecture.

L’urbanisme au service de la Transition énergétique

La politique énergétique du territoire est un levier majeur pour agir positivement sur le climat et l’économie. Le territoire d’Amboise doit se donner les moyens d’engager sa transition énergétique et générer ainsi des économies permettant la mise en place d’une politique d’aide aux personnes les plus fragiles. Nous mettrons aussi en oeuvre un programme de production d’énergie citoyenne renouvelable, générant ainsi du pouvoir d’achat.

• Mener une politique de sobriété, d’efficacité énergétique et d’alimentation en énergie 100% renouvelable et locale des bâtiments, véhicules communaux et éclairage public
• Soutenir les constructions et rénovations à haute efficacité énergétique, ainsi que les conversions de systèmes de chauffage les plus polluants en accompagnant en particulier les ménages en situation de précarité
• Définir un plan d’action pour devenir un territoire à énergie positive avant 2050 en impliquant citoyens et collectivités comme parties prenantes, notamment via des initiatives « d’ENR citoyennes » (énergies renouvelables)
• Lutter contre l’artificialisation des sols et l’étalement urbain
• Développer des habitats participatifs, des écoquartiers et des écolieux accessibles à toutes et à tous, en favorisant l’émergence de nouveaux projets et en soutenant les projets actuels
• Prévoir un programme de logement d’urgence et adhérer à ANVITA (Association des villes et territoires accueillants)

Agriculture & Transition écologique

Repenser la politique agricole et alimentaire de notre territoire est un élément majeur de la Transition vers des pratiques respectueuses de l’environnement, de la protection des ressources naturelles, de la préservation de la santé humaine et de l’accessibilité pour tous à une alimentation saine et de qualité à prix abordable.

Dans cette optique, l’agriculture conventionnelle doit entamer sa transition vers la bio agroécologie, qui consiste à utiliser des techniques agricoles en supprimant l’utilisation d’engrais chimiques et de pesticides, en préservant les sols, l’eau, l’air et la biodiversité. La collectivité a un rôle à jouer dans l’incitation et le soutien de cette filière du vivant, la seule en capacité à faire face au dérèglement climatique. Elle est également créatrice d’emplois non délocalisables.

Redonner la place à la biodiversité animale comme végétale à toutes les échelles du territoire passera par une réflexion globale des espaces agricoles, des espaces périurbains, et du centre-ville. L’action de la collectivité dans les espaces publics donnera aux habitants le goût de reproduire la démarche chez eux.

  • Appuyer la structuration des filières paysannes, bio et locales, rémunératrices pour les agriculteurs et agricultrices
  • Renforcer la démarche entamée sur le projet alimentaire territorial prenant en compte l’autonomie alimentaire
    Préserver et mobiliser le foncier agricole et accompagner l’installation de nouveaux agriculteurs et agricultrices dans une logique paysanne, mettre en place une structure communale de maraîchage créatrice d’emplois en insertion professionnelle
  • Avoir comme objectifs une alimentation 100% biologique, moins carnée avec systématiquement des alternatives végétales, d’origine locale et équitable dans la restauration collective; former le personnel concerné
  • Créer une cuisine et une légumerie collectives au niveau intercommunal
  • Créer une commission extra-municipale pour représenter les intérêts de la nature pour les générations futures et s’assurer de l’adéquation des grands projets de notre commune et de la CCVA avec les enjeux écologiques, sociaux, et climatiques
  • Faire d’Amboise une ville-jardin où plantes mellifères, vivaces fleuries, rosiers parfumés, arbustes, arbres, fruitiers et carrés potagers auront toute leur place pour créer de la convivialité et engendrer des échanges, tout en magnifiant notre patrimoine architectural bâti et paysager commun en prenant exemple sur le village de Chédigny

Santé

La santé est une préoccupation majeure de tout un chacun. Notre territoire est impacté par la diminution du nombre de professionnels de santé (désertification médicale). Nous défendons un programme qui préserve l’environnement et met en œuvre la prévention des risques sanitaires.

  • Réfléchir à l’emplacement de la maison de santé pluridisciplinaire pour permette à tous d’y avoir accès
  • Participer au dispositif de la Région Centre-Val de Loire pour salarier des médecins généralistes et leur permettre de s’implanter sur notre territoire
  • Organiser le portage des médicaments, en partenariat avec les pharmaciens pour les personnes ne pouvant pas se déplacer
  • Rechercher des solutions de transports individuels à tarifs progressifs pour les rendez-vous médicaux
  • Soutenir le Centre Hospitalier Inter Communal d’Amboise-Château Renault, en défendant tous les services
  • Réfléchir avec tous les acteurs, hospitaliers et libéraux, à l’installation d’un appareil d’Imagerie à Résonnance Magnétique (IRM) sur notre territoire
  • Être garants de l’humanité dans les EHPAD et travailler au développement des liens entre les générations
  • Organiser des journées d’action de prévention de la santé en partenariat avec des associations et organisations sanitaires (Octobre rose, Marche bleue, …)

Commerce & proximité

Le commerce de proximité est une force pour le territoire. Une ville où l’on peut vivre sans être obligé de prendre sa voiture, qui tisse du lien, doit être notre objectif. Cela passe notamment par le développement des commerces accessibles dans le centre-ville et les quartiers.

• Geler les extensions de zones commerciales en périphérie
• Faire d’Amboise une capitale du tourisme durable
• Accompagner les restaurateurs et commerçants dans la gestion des déchets (mise à disposition de bacs enterrés, ramassages plus fréquents) et trouver des solutions d’hébergement pour les saisonniers
• Éviter la transformation et la vacance des locaux commerciaux
• Favoriser l’implantation d’artisanat local
• Redynamiser les quartiers en réimplantant des commerces de proximité et des marchés hebdomadaires

Mobilité douce

Le transport motorisé est le plus gros pollueur urbain : il est le principal émetteur de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique, de pollutions sonores et odorantes. Nous souhaitons rendre les rues aux habitants, en faire un espace de vie et de rencontres. Les circulations seront repensées, les vitesses apaisées, certains espaces publics réaménagés avec notamment, une végétalisation importante de la ville.

• Lancer un véritable « plan cohabitation » en privilégiant la circulation piétonne
• Construire un réseau de pistes cyclables qui soit attractif, sécurisé, continu. Relancer les études pour une passerelle sur la Loire
• Repenser la place de la voiture dans la ville. Réaménager l’hyper-centre pour plus d’espaces de convivialité
• Construire des parkings relais sécurisés en périphérie de la ville, desservis par des navettes électriques ou calèches
• Engager une concertation sur le centre-ville pour trouver une solution aux problèmes de stationnement des habitants et des commerçants
• Développer les transports en commun en fonction des besoins des usagers, en augmentant les fréquences et les lieux desservis et gratuité pour tous

Plan Écologie Industrielle Territoriale* (E.I.T)

Dans le contexte actuel de Transition écologique, mais aussi de crise économique et énergétique, nous devons fonder notre développement sur une utilisation optimale de nos ressources dans l’intérêt général. Nous devons également anticiper les risques écologiques, sanitaires et sociaux pour Amboise et le Val d’Amboise.

Nous nous engageons à appuyer l’innovation et l’intelligence collective en mettant en lien tous les acteurs du Val d’Amboise pour que la Transition écologique, l’autonomie de notre territoire et l’emploi durable, objectifs majeurs de notre programme, soient une réussite. L’embauche d’animateurs territoriaux pluridisciplinaires aidera les différents partenaires (entreprises, commerçants, artisans, citoyens et élus) pour impulser une dynamique forte vers l’économie circulaire (les déchets des uns deviennent des ressources des autres), qui diminuera nos rejets ainsi que les prélèvements des ressources naturelles.

Ces actions amélioreront le niveau de performance écologique et économique de nos entreprises locales, qui seront plus à même de gagner des marchés. Associées à des formations répondant à leurs besoins et en intégrant les demandeurs d’emploi dans les différents projets, nous pourrons tendre vers le plein emploi non délocalisable.

*L’EIT s’applique aussi bien sur des zones industrielles, commerciales, urbaines et agricoles.

Si vous avez des questions, des commentaires, des suggestions sur l’EIT, écrivez-nous.

La Loire, patrimoine biologique et paysager

Les liens qui unissent La Loire et les Amboisiens sont ancestraux. Pourtant ils se sont peu à peu rompus. Nous souhaitons agir pour que les habitants puissent se réapproprier leur formidable patrimoine naturel qu’est La Loire, reprendre plaisir à côtoyer ce fleuve par des projets de reconquête des rives et des quais.

• Créer de véritables lieux de vie et de détente sur les quais et l’Île d’Or, parcs, barbecues, guinguette festive
• Envisager la mise en place d’une plage de loisirs et baignade sécurisée l’été (étang de la Varenne-sous-Chandon), en partageant les usages avec les pêcheurs
• Disposer sur les rives des panneaux d’informations sur la faune et la flore à l’intention des promeneurs et touristes et soutenir les actions qui ont pour objectif la réappropriation des rives par une faune et flore endémiques
• Créer des aménagements simples pour le maintien de la présence des bateaux traditionnels de Loire, et soutenir les initiatives qui font revivre la navigation sur le fleuve
• Lancer une fête de la Loire, évènement festif, culturel et de vulgarisation scientifique autour de notre fleuve et de la protection de la nature, développer les expositions et évènements dans et autour de la chapelle Saint-Jean

Cultures

Les cultures sont un enjeu essentiel de construction de chacun d’entre nous. La proposition culturelle sur Amboise doit être renforcée par plus de participation citoyenne, avec les acteurs locaux (associations, artistes…), mais aussi au bénéfice de tous. Nous souhaitons élargir l’offre avec plus de spectacles gratuits, une meilleure exploitation des équipements, plus de pluralisme et de diversité culturelle.

• Créer un comité participatif culture statuant sur la programmation culturelle de la ville et l’attribution des subventions
• Développer les passerelles entre arts vivants et patrimoine (ex : musique au musée)
• Lancer des évènements culturels participatifs dans les quartiers de la ville, développer des propositions autour du street art…
• Créer un lieu culturel pluridisciplinaire avec une salle d’exposition et un lieu pour accueillir de petits spectacles (théâtre, musique, danse)
professionnels ou amateurs, gratuits et divers
• Lancer une réflexion sur le Musée d’Amboise (Hôtel Morin) pour le moderniser et le rendre attractif
• Valoriser nos patrimoines historiques (le plateau des Châteliers, patrimoine géologique, industriel, religieux)

Jeunesse & sport

Engager une politique vers les jeunes, répondre à leurs attentes, dans une logique participative. Nous souhaitons promouvoir le sport pour tous, encourager les coopérations.

• Mettre en place un budget participatif « cité scolaire » pour la réalisation d’actions par et pour les collégiens et lycéens
• Engager des actions pour faciliter l’accès au logement pour les jeunes travailleurs afin de les aider à débuter dans la vie en autonomie à Amboise
• Établir avec les acteurs du monde du sport un plan de modernisation des installations nécessaires (construction de city stades dans les quartiers, skatepark, rénovations)
• Encourager les rapprochements entre clubs pour une meilleure coordination et une mutualisation des moyens
• Réaliser l’aménagement paysager et d’infrastructures (bancs, abris bus) de la cité scolaire, avec les usagers et acteurs du site
• Créer un lieu de rencontre et de loisirs convivial pour les jeunes, où ils pourront bénéficier de services

Éducation & Transition

Investir pour l’éducation, pour les plus jeunes, c’est bien évidemment un enjeu d’importance pour l’avenir, et donc une priorité pour nous. Il faut soutenir les initiatives, construire avec les enseignants, les animateurs et les familles.

• Travailler sur la carte scolaire afin d’éviter les fermetures de classes qui fragilisent certaines écoles
• Proposer, encourager, soutenir les projets des acteurs scolaires et périscolaires en matière de découverte et protection
de l’environnement
• Développer l’accueil de l’enfance et de la petite enfance
• Travailler en partenariat avec l’ensemble des structures d’accueil d’adolescents et les établissements (collèges, lycées) afin de soutenir la mise en place de projets menés par les jeunes eux-mêmes
• Permettre à chaque enfant scolarisé d’aller en classe verte ou en voyage scolaire, et ce dès la maternelle
• Favoriser le contact entre les générations par la mise en place de projets intergénérationnels dans les écoles
• Mener une concertation sur les modes de transports scolaires alternatifs

Téléchargez notre programme en format PDF :

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *